Quelles chaussures avec un hallux valgus

L’hallux valgus est une boule dure et douloureuse qui apparaît progressivement sur le côté interne du pied, au niveau du gros orteil. Cet « oignon » comme on l’appelle couramment, est en réalité une déformation de la tête du premier métatarsien. Cet os du coup de pied, que prolonge la première phalange du gros orteil, est dévié vers l’extérieur, tandis que la première phalange (la partie mobile de l’orteil) est déviée vers l’intérieur, en direction du deuxième orteil. C’est ce phénomène, qui fait jouer deux forces contraires, qui provoque progressivement la formation d’un hallux valgus.
Très inconfortable et peu esthétique quand il devient prononcé, l’hallux valgus peut même devenir douloureux quand le frottement avec les souliers provoque une irritation pouvant aller jusqu’à l’inflammation.

À quoi est dû l’Hallux Valgus ?

La très grande majorité des personnes présentant un hallux valgus sont des femmes. L’hérédité et la ménopause, sont des facteurs aggravant de cette pathologie, tout comme le port de chaussures fermées, trop serrées, à bout pointu et à talons hauts. Il est possible de le prévenir en évitant les chaussures trop contraignantes pour le pied, ou, lorsqu’il est déjà installé, de le soulager avec une paire de souliers adaptés.

Comment choisir ses chaussures ?

Pour éviter de développer un hallux valgus il faut choisir des souliers au chaussant souple, respectant la morphologie du pied. Il convient d’éviter tous les souliers trop serrés à l’avant, et surtout les bouts pointus, afin que les orteils ne soient pas comprimés et qu’ils disposent de suffisamment d’espace lors de la marche. Il faut aussi renoncer aux talons trop hauts (plus de 5 cm) portés quotidiennement, et qui provoquent une grande pression sur l’avant du pied.
Quand l’hallux valgus pointe le bout de son nez, ou quand il est déjà installé, le confort doit être le premier critère de choix. Dans la forme, à nouveau, avec un chaussant assez large, un talon modéré, mais pas plat non plus, car des chaussures complètement plates n’absorbent pas correctement la pression exercée sur les pieds à chaque pas, et peuvent provoquer des douleurs. Il convient donc de choisir des souliers avec un talon modéré, suffisamment larges, conçus avec un matériau souple s’adaptant à la déformation osseuse, et permettant d’éviter au maximum les frottements avec l’oignon. En effet, les frottements peuvent être à l’origine d’une inflammation génératrice de douleurs supplémentaires.
Enfin, il est important de choisir une chaussure bien adaptée à la morphologie de son pied. Pieds plats ou pieds creux doivent faire l’objet d’une attention accrue pour ne pas accentuer les pathologies.

Allier confort et esthétique

Les chaussures pour pieds sensibles ont la réputation d’être confortables mais peu esthétiques. Il faut tordre le cou à cette idée reçue. Les fabricants de souliers travaillent aujourd’hui à offrir, même aux pieds les plus difficiles, des modèles non seulement adaptés à leur pathologie, mais aussi modernes, à l’écoute de la mode et des envies de chacun et chacune. Il existe aujourd’hui un grand choix de modèles de chaussures adaptées aux pieds sensibles permettant d’allier confort et esthétique et pour toutes les occasions de la vie.

Post your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *