Quelle poussette pour quel usage ?

Poussettes, comment bien les choisir ?

Avant d’acheter la poussette idéale, celle qui fera le bonheur du bébé (et des parents…), il faut se poser quelques questions : son utilisation est immédiate ou elle interviendra après les 6 mois de l’enfant ? Elle sera utilisée le plus souvent en ville, sur les transports publics, en voiture ou en zone périurbaine ? Quels sont les accessoires vraiment utiles ? Sécurité ou fonctionnalité ? Des petits frères ou des petites sœurs, à peine plus grands ?

C’est bien à partir des réponses à ces question qu’il vous sera plus aisé d’identifier les critères de choix les plus adaptés aux exigences spécifiques.
Les poussettes ne sont pas toutes identiques : à trois roues, à 4 roues, pour jumeaux. Choisir le meilleur pour son enfant, c’est primordial. Ce produit accompagnera votre enfant dans tous ses déplacements pendant trois années, au minimum…

Voilà pourquoi il faut prendre du temps, se renseigner, ne pas hésiter à lire ce guide d’achat de référence avant de se lancer dans l’achat de la poussette.

Dès le premier jour

Si la poussette est utilisée dès les premiers jours de vie de l’enfant en remplacement du landau, elle doit être dans une version à dossier rigide et entièrement inclinable (au moins jusqu’à 150 degrés). Il est conseillé également de choisir le modèle avec le repose-pieds modulable, qui se positionnera sous les genoux de l’enfant lorsqu’il sera plus grand.

Si l’achat intervient après les 6 mois du bébé, les poussettes peuvent avoir un dossier inclinable dans différentes positions et pour les « plus grands », qui ont une tendance à ne pas s’appuyer au dossier, il est préférable que l’assise soit relevée à quasiment 90°, lorsqu’elle se trouve en position verticale.

Trois ou quatre roues ?

Si vous n’avez pas de problèmes d’espace, vous pouvez envisager l’achat d’une grande poussette, à trois roues, ou à quatre roues « sport ». Ces modèles sont très confortables grâce à leur assise large, à leurs grandes roues et à la possibilité d’orienter leur siège soit dans le sens de la marché et vice-versa. La poignée réglable en hauteur, le système de blocage des roues avant et le frein sur le guidon, rendent ces produits maniables et pratiques, pouvant être également utilisés d’une seule main. L’espace sous l’assise est dans ce cas très spacieux. N’oubliez, par contre, que mêmes démonté, ce type de poussette reste très encombrant et que son poids n’est pas indifférent non plus.

Les poussettes 3 en 1

Les produits modulaires, que l’on appelle également « packs », sont composés d’une nacelle (elle peut être fixée sur les roues, pour se transformer en landau et portée main), d’un siège auto (l’assise de la poussette se fixe sur le siège) et bien sûr, d’une…poussette. Ils sont polyvalents, confortables et compacts, mais comportant un défaut, ils sont relativement lourds.

Les accessoires

Nombreux sont les accessoires que vous pouvez acheter séparément, mais tous ne sont pas forcément utiles ! Le pare-soleil, par exemple, n’est utile que si la poussette n’est pas dotée d’un auvent et le sac pour le change, compte tenu de son poids, tend à alourdir la poussette qui risque de tomber à la renverse si l’enfant se lève. Concernant les accoudoirs, optez pour un modèle amovible : utiles pour les tous petits, il devient inconfortable lorsque l’enfant grandit.

Sécurité : la ceinture fait la différence

Toutes les poussettes sont équipées de ceintures de sécurité à cinq points, que vous devez utiliser dès le début, même si le bébé est petit et ne peut pas « s’enfuir » de la poussette. Elles sont un élément fondamental aux alentours des huit mois de l’enfant, lorsqu’il commence à vouloir sortir de la poussette ou en escalader le dossier. De plus, s’il n’y a pas d’accoudoir à l’avant, l’enfant n’est pas retenu et risque de glisser hors de la poussette en cas de blocage soudain des roues. Soyez attentives au moment du bouclage des ceintures, pour ne pas pincer l’enfant ou pour éviter que ses vêtements s’empêtrent dans le mécanisme.

Poids et fermeture

poussette-whizz-red-castleAvant d’acheter votre poussette, il est important de réfléchir à la façon dont elle sera principalement utilisée. Si vous vivez en ville, où les trottoirs sont souvent étroits, si vous prenez les transports en commun ou si vous avez besoin de charger la poussette dans une voiture avec un petit coffre, si dans votre immeuble l’ascenseur est étroit, le poids et les dimensions de la poussette sont deux critères à ne pas négliger. Il est également fondamental de comprendre la poussette peut être fermée d’une seule main (l’autre tenant le bébé) et si, une fois fermée, elle peut rester debout toute seule.

Il existe deux principales systèmes de pliage :
  • à livre , elle se plie d’une seule main, reste en équilibre, est compacte, mais un peu lourde;
  • à parapluie, elle est généralement plus légère, mais ne tient pas débout toute seule et il faut la tenir avec une main.
    • Le poids est une référence non négligeable en cas de déplacements fréquents par les transports publics. Le poids d’une poussette varie entre un minimum de 6.5 kg à un maximum de 14 kg. Si vous y ajoutez ajoutons le poids de l’enfant (de 3,5 kg à la naissance à environ 15 kg), il est aisé de comprendre que quelques kilos peuvent faire la différence…

Post your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *