Ados : faut-il permettre le scooter ?

Aujourd’hui, beaucoup d’adolescents possèdent leur propre moyen de locomotion à deux roues, à savoir le scooter. Pour aller à l’école, pour leur déplacement personnel, les jeunes pressent de plus en plus leurs parents à leur concéder cette autonomie. Mais avec le côté dangereux que cela suppose, ainsi que le côté pratique et indépendant du concept, la grande question est  toujours « autoriser ou non » ? Pour vous aider à prendre une décision, voici quelques points essentiels que vous devrez aborder avec votre « enfant ».

L’âge de votre ado

Il est normal que les parents rechignent à permettre à leurs enfants de pouvoir conduire leurs deux roues. En effet les statistiques sont effrayantes, à savoir en France, les accidents à cyclomoteur arrivent surtout aux jeunes entre 16 et 17 ans. Il est donc recommandé d’attendre que votre enfant ait atteint un âge plus mature pour le mettre en selle ! D’autre part les chiffres indiquent 1 accident mortel sur 2 en agglomération, ce qui renforce la nécessité d’être capable de responsabilité en conduite même si l’âge légal requis est de 14 ans révolus pour le permis AM.

Les « avantages » du deux-roues

Malgré le danger des deux-roues, il est incontestable qu’ils permettent à l’ado d’acquérir plus d’autonomie et de se familiariser avec l’esprit d’indépendance. Le côté pratique est également considérable car vous ne serez plus tenu de le conduire à tout moment, de le chercher à telle heure à tel endroit. Il sera entièrement autonome dans ses nombreux déplacements d’ados.

Aucune modification autorisée

Si vous autorisez votre enfant à conduire son deux-roues, vous devrez en contrepartie exiger qu’il s’engage à ne pas transformer sa motocyclette en engin de vitesse ! En effet la machine est originellement créée pour rouler à 45 km/h au maximum. Toute transformation causera une tenue de route défectueuse, un système de freinage défaillant, … En outre, en cas de contrôle routier sur des engins hors normes, l’amende pourra aller jusqu’à 750 €.

Le respect des règles en vigueur

Vous devrez également vous entendre avec votre enfant au sujet des règles en vigueur sur la conduite des deux roues pour sa propre sécurité et celle des autres usagers. Ainsi il devra s’engager à suivre à la lettre le code de la route (aucun dépassement risqué, aucun excès de vitesse, …), et comme le rappelle régulièrement la prévention routière et des pros comme la centrale du casque, il faut à avoir en permanence son casque attaché sur sa tête, ne pas rouler à deux sur un engin non adapté, …

Les écarts de conduite

Il est normal que les jeunes se croient obligés de se défier les uns les autres (surtout les garçons), ce qui dénue leurs comportements de toute prudence et les expose facilement aux accidents. Faites carte sur table et maintenez votre position en ce qui concerne les courses, ou les figures acrobatiques sur deux-roues, …

Lorsque ces règles seront bien établies, suffisamment expliquées et entièrement approuvées par votre ado, il ne vous restera plus qu’à être particulièrement intraitable sur le sujet. Faites bien savoir à votre enfant qu’au moindre écart soupçonné et vérifié sur le non-respect d’une seule de ces règles, il sera interdit de conduite.

Post your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *